• PLEASE NOTE : Since Brexit, United Kingdom delivery from just € 150 ! FOR COUNTRIES OUTSIDE EUROPE, please contact me in order to establish a preliminary estimate for the shipping costs (which depend on the volumetric weight of the package) so that you can pass.
  • contact@auvieuxrouet.com
  • 06 79 29 10 67
  • PLEASE NOTE : Since Brexit, United Kingdom delivery from just € 150 ! FOR COUNTRIES OUTSIDE EUROPE, please contact me in order to establish a preliminary estimate for the shipping costs (which depend on the volumetric weight of the package) so that you can pass.
  • contact@auvieuxrouet.com
  • 06 79 29 10 67

Actuellement, une diversité importante de fils à tricoter est commercialisée avec pour chaque fil ses qualités propres permettant ainsi de diversifier nos ouvrages. Voici quelques caractéristiques des plus courantes :

- La laine de mouton est issue de la toison des moutons. Pure ou en mélange, c’est une base sûre pour la chaleur utilisée principalement en jacquard ou en irlandais (mélange de points en reliefs). Souvent traitée « Superwash », son entretien n’est plus un problème. Voici les cinq caractéristiques de la laine:

La laine est élastique, selon la tension, la longueur de chaque fibre peut varier de façon importante, les cellules fibreuses se comportent comme de véritables ressorts. Non seulement la fibre peut s’allonger, mais elle a aussi constamment tendance à reprendre sa forme initiale.

La laine absorbe l'humidité, tous les textiles naturels absorbent plus ou moins l’humidité. Seule, la laine peut contenir jusqu’à 30% de son poids d’eau, sans paraître humide au toucher. De plus, cette absorption s’accompagne d’un dégagement de chaleur.

La laine est thermostatique, les écailles de la laine enferment des millions de minuscules poches d’air. Le grand pouvoir d’isolation thermique de l’air est ainsi utilisé naturellement. Aucune autre fibre ne peut reproduire cette particularité de la laine. Aucune autre fibre ne protège, comme la laine, des températures extrêmes ou des changements brusques d’atmosphère, sans interrompre le passage de l’aire à travers le vêtement. De ce fait, la laine est la meilleure garantie pour la santé.

La laine résiste au feu. Un article en pure laine ne s’enflamme pas facilement, car la laine est lente à s’oxyder. C’est une grande sécurité à la maison, surtout avec de jeunes enfants.

Enfin, la laine dure longtemps. En dehors des pièces soumises à un frottement constant, la laine conserve ses qualités, même après un très long usage.

- La laine mérinos provient du mouton mérinos, chaque individu du troupeau peut produire chaque année de 3 à 6 kilos de laine. A l'origine ces moutons vivaient en Asie Mineure, mais ils ont très vite été introduits en Espagne. Aujourd'hui les moutons mérinos sont élevés principalement en Nouvelle-Zélande, en Argentine, en Afrique du sud, en Uruguay, dans l'ouest des Etats-Unis, en Australie... La laine mérinos est douce, souple, luxueuse et se porte en toutes saisons.

La laine mérinos est une fibre chaude et thermorégulante, elle vous procurera beaucoup de chaleur sans vous faire transpirer. Elle possède également des propriétés antibactériennes ce qui explique pourquoi elle ne retient pas les odeurs.

Même lorsqu’elle est mouillée par la transpiration, la laine réchauffe encore. Ceci en raison d’un procédé exothermique : les protéines dans la fibre se réchauffent dès qu'elles sont mouillées.

Elle ne gratte pas, c'est la raison pour laquelle elle convient aux peaux les plus sensibles.

Enfin, la laine mérinos est très fine, élastique, ultra-douce, très résistante et sèche très rapidement.

- L’alpaga est un fil doux et très résistant. Il provient de la tonte des lamas des Andes du Pérou. Fin, souvent proposée dans des couleurs naturelles (sans teintures), il permet la réalisation d’ouvrages raffinés dans un monde de douceur. Souvent comparé au cachemire, il est bien moins onéreux.

Sa fibre est très précieuse, douce mais résistante, plus légère que la laine de mouton.

- Le cachemire est une fibre fine et très douce qui est obtenue à partir du poil de la chèvre cachemire à la fin de l'hiver, elle est récoltée non par tonte mais par peignage, ce qui consiste à prélever délicatement à la main la fine laine brute dans les sous-poils du ventre de la chèvre. Son nom vient de la région du Cachemire dans l'Himalaya où était initialement élevée une sous-espèce de chèvres à cornes.

Le cachemire est connu pour être doux au toucher et isotherme. La laine de cachemire est particulièrement appréciée pour ses qualités hygroscopiques et ses propriétés isolantes. En effet, le cachemire s'adapte en fonction de l'humidité de l'air, c'est pourquoi il est bien plus chaud que la laine.

- L’angora provient de l’épilation des poils de lapins Angoras (une race spéciale souvent albinos). Celle-ci doit être réalisée sur l’animal vivant afin de ne pas détruire le bulbe, mais rassurez-vous aucune souffrance pour celui-ci. Cette matière chaude et gonflante génère des pulls luxueux et chatoyants pour les fêtes, les soirées ou par pur plaisir d’une matière aussi légère et confortable.

- Le mohair provient des poils de chèvres Angora.

Attention: faux-ami! Il faut distinguer la chèvre angora qui permet d'obtenir la laine mohair ou kid mohair -selon l'âge de la chèvre-, du lapin angora avec lequel on produit la laine dite "angora".

La toison de la chèvre angora, longue et frisée, donne un tricot chaud et léger. Elle est d'une excellente tenue même lorsqu'on choisit de la tricoter lâche et aérée.

Le « Kid Mohair » provient uniquement de la première tonte des bébés chèvres, il sera le plus doux des deux!

La matière est légère et chaude avec un poil court. Le mohair a fibre plus longue est souvent associé à une pure laine pour la tenue.

- La laine d'agneau, elle se divise en deux catégories: le lambswool et la laine vierge d'agneau. La différence réside dans la longueur des fibres. Le lambswool, aux fibres plus courtes, sera très doux et moins épais mais, de ce fait, un peu moins résistant. La laine vierge d'agneau, tout en gardant un toucher moelleux, protégera des températures les plus extrêmes. Dans les deux cas, la présence d'huiles naturelles dans la fibre permet une résistance à l'eau, ce qui n'est pas négligeable pour affronter les hivers pluvieux.

La laine d'agneau est hydrofuge, moelleuse et très chaude, elle convient parfaitement aux peaux sensibles.

- La laine de yack . Le yack est l'animal emblématique des hauts plateaux tibétains où il est élevé en troupeaux. On ignore souvent que le terme yack désigne les individus mâles, la femelle est appelée « nak » ou « dri ». La laine de Yack possède des qualités similaires au cachemire ou au poil de chameau. Douceur au toucher et chaleur constituent ses principales qualités, c'est une fibre rare qui ne peut être produite à grande échelle.

La laine de yack est étrillée à la fin du printemps lorsque l'animal perd naturellement ses poils. C'est une récolte artisanale très écologique. La laine de yack est souvent tissée avec d'autres fibres comme la soie ou la laine d'agneau.

La laine de yack est très chaude et très isolante. Elle est souple et confortable, d'une extrême douceur au contact de la peau comme le cachemire. Elle vous protégera des grands froids. Elle ne gratte pas.

- La laine de chameau est faite de fibres creuses, elle est donc légère, et en bon isolant elle protège contre le froid et la chaleur. Sa douceur naturelle ne fera que s'accroitre au fil du temps.

Il y a bien longtemps les médecins décrivaient les propriétés miraculeuses de la laine de chameau et recommandaient aux patients de la mettre aux endroits douloureux du corps permettant dans certains cas de soulager, grâce à la chaleur produite, des symptômes divers de névralgie, arthrites ou douleurs rhumatismales.

- La soie . Elle est produite par la chenille de certains papillons et également par de nombreuses espèces d'araignées. La culture du ver à soie nécessite d'immenses plantations de mûriers. En effet, bien qu'il existe plus de 200 sortes de vers à soie, seule une espèce de papillon, le bombyx du mûrier, peut produire des cocons uniformes au niveau de leur texture et de leur blancheur. Le filament qu'il fabrique est fin et très régulier ce qui explique qu'il soit tant courtisé par l'industrie textile. Le fil de soie est une substance que sécrète la larve du ver à soie pour tisser son précieux cocon.

La soie est une matière que vous pourrez retrouver mélangée notamment avec de la laine, du coton ou du cachemire. Elle est très légère, fluide, sensuelle et délicate, mais aussi très résistante. Elle absorbe l'humidité ainsi que les colorants. Grâce à ses propriétés isothermiques, la soie isole en hiver et rafraîchit en été.

- Le coton est issu des fleurs de cotonniers. Il doit être gazé et mercerisé pour une bonne solidité du fil et des couleurs. Très agréable à porter, même par grande chaleur, l’entretien est facile car lavable à la machine.

- La viscose est une fibre naturelle fabriquée à partir de la cellulose de bois. Précisons que la cellulose est la substance organique que l'on retrouve dans les enveloppes des plantes, elle représente à elle-seule 33 % de toute la matière végétale

Son surnom de "soie artificielle" vient de son extrême douceur, de sa légèreté et de sa grande fluidité. Elle est très douce pour la peau et se froisse très peu.

Elle a de grandes propriétés hygroscopiques et hygiéniques.

- Le modal est une fibre douce et élégante. Cette fibre artificielle a de nombreuses propriétés. Il s'agit d'une fibre obtenue à partir de la cellulose du bois de hêtre. La fibre de modal est deux fois plus fine que celle du coton ce qui lui permet d'être encore plus performante pour absorber l'humidité et rester sèche au toucher. Le modal est un type de viscose, il est important de le préciser car nous confondons souvent ces deux fibres qui ont pour point commun le fait d'être obtenues par filage des fibres de cellulose de bois. La viscose et le modal ont également la particularité d'offrir d'excellentes qualités hygroscopiques, recherchées pour les vêtements légers à porter quand les températures sont clémentes ou chaudes.

Toutes ces matières peuvent avoir des compléments : lurex (fil brillant), soie, polyester (composant de nombreux fils boutonnés fantaisies), acrylique (parfois nécessaire pour augmenter la tenue d’un fil peu torsadé). Le choix de la matière se fait principalement par rapport à l’usage : une 50% laine et 50% acrylique est idéale pour les pulls enfants nécessitants des lavages fréquents. Pour un pull vaporeux on utilisera un fil velouté tel l’angora ou le mohair. Les fils à tricoter sont présentés sous forme de pelote de 50 gr (le plus courant) soit de 25 gr par norme européenne. Le métrage des pelotes est fonction de la nature du fil. Il est une indication essentielle et détermine le numéro d’aiguilles qui doit être utilisé et la quantité nécessaire pour l’ouvrage. Le prix de la pelote peut parfois paraître cher, mais il faut calculer le prix de revient de votre projet en déterminant le nombre de pelotes nécessaires grâce à la longueur du fil par pelote!